Comment lire les prévisions de vagues sur Surf Sentinel ?

Prévoir la qualité des vagues en fonction des données météo n'est pas vraiment évident, surtout lorsqu'on débute dans le surf. C'est pourquoi Surf Sentinel a créé l'algorithme easyreport permettant de connaitre en un clin d'œil les conditions de surf sur un spot.

Easy Report, un moyen simple pour lire les prévisions de vagues

Lire un surf report météo pour le surf est un jeu d'enfant sur Surf Sentinel
Lire un surf report météo pour le surf est un jeu d'enfant sur Surf Sentinel

Grâce à l'interprétation des données envoyés par les bouées de mesure par notre algorithme easyreport nous pouvons noter la qualité des vagues. Cette note vous permet de savoir sans effort quand il est possible d'aller surfer sur les spots de surf enregistrés sur Surf Sentinel.

La qualité du plan d'eau est mesurée grâce à des facteurs comme l'orientation de la houle et du vent. Un plan d'eau de grande qualité est dit "glassy", c'est à dire qu'il ne présente pas d'autre ondulation à sa surface que celle de la houle qui forme les vagues de surf. Au contraire, la formation de clapot sur le plan d'eau rendra celui impraticable. Le clapot est une ondulation irrégulière de la surface de l'eau qui déstructure la houle et empêche les vagues de se former correctement.

Cette tendance calculée par notre algorithme s'exprime par une lettre allant de A à E.

E = Plan d'eau brouillon. Il est quasi impossible de surfer tant les différents facteurs sont en contradiction. La houle est déstructurée par le vent qui génère du clapot.

D = Plan d'eau avec un fort clapot. Le surf est plutôt laborieux. La houle a du mal à se structurer à cause d'un vent mal orienté ou d'une période trop réduite.

C = Plan d'eau avec clapot. Le plan d'eau est mouvementé. Cette ondulation n'empêchera pas la pratique du surf mais il est possible que la houle manque un peu de structure à cause des remous.

B = Plan d'eau avec peu de clapot. La pratique du surf est bonne dans ces conditions. Il est possible qu'un vent légèrement de travers génère un peu d'ondulations sur le spot de surf, mais vous ne serez en principe pas gêné par le phénomène.

A = Plan d'eau glassy. Vous auriez tort de ne pas aller à l'eau pour surfer. Le spot est un miroir que seule la houle du large vient perturber pour votre plus grand bonheur de surfeur.

Interpréter les données météo pour prévoir les vagues de surf

C'est plus agréable d'aller sur un spot de surf quand on sait qu'il y a des vagues !
C'est plus agréable d'aller sur un spot de surf quand on sait qu'il y a des vagues !

La taille des vagues

La taille des vagues est calculée en fonction de la houle. Ce sont les bouées météo au large qui envoient les informations sur la taille de la houle. C'est la taille de la houle qui détermine la hauteur des vagues, mais attention seule la taille de l'ondulation est prise en compte. Selon les spots, la même taille de houle ne représentera pas la même hauteur de vague.

La houle c'est quoi exactement ? La houle est l'ondulation de la mer qui agite la surface de l'eau de manière plus ou moins régulière. Elle est formée au large par les vents qui façonnent la mer. À l'automne, le phénomène de houle est souvent plus importante à cause des tempêtes, plus fréquentes à cette période.

L'orientation du vent et sa force

Le vent est un des phénomène les plus important à prendre en compte pour prévoir les vagues sur un surf report. Son orientation et sa force au niveau du spot vont façonner la vague et déterminer la qualité du surf. Le vent peut tout aussi bien creuser une vague que la déstructurer totalement.

Le vent idéal est dit "offshore", c'est un vent qui va de la terre vers l'océan. Celui-ci va avoir tendance à creuser la vague. Le vent de côté dit "sideshore", peut générer de forts courants et déstructurer les vagues. Le vent de mer, "onshore" quant à lui va écraser les vagues.

L'orientation de la houle

Le plus important, en plus de la taille, c'est l'orientation de la houle qui va déterminer la qualité des vagues. La houle idéale sur un spot de surf est celle qui déferle directement vers le spot. Une houle décalée va mécaniquement perdre en intensité et souvent perdre en qualité à l'approche du spot de surf.

Comment la houle se transforme-t-elle en vagues de surf ? C'est lorsque la houle se rapproche des côtes, qu'elle se transforme en vagues. Le fond qui s'élève progressivement (ou de façon abrupte pour certaines régions) pousse la masse d'eau vers le haut ce qui provoque un phénomène de brisure. C'est à ce moment précis qu'on parle de vagues et plus de houle.

La période

La période est le temps mesuré entre deux ondulations. Ce paramètre est important car il va déterminer la vitesse à laquelle déferle la vague. Une période courte (5 à 8 secondes par exemple) va créer de vagues très rapprochées et peu puissantes. Une période élevée (12 à 15 secondes) proposera des vagues bien plus rapides.

Les marées

Elles influent sur les courants et la morphologie du spot. Il suffit q'un banc de sable soit recouvert pour que le spot ne réagisse plus pareil. On entend parfois qu'à marée basse les vagues sont plus rapides ou mieux formées, mais cela dépend vraiment du spot de surf. Le mieux est de se renseigner auprès des locaux si vous voulez être sûr de votre coup.